Lettre d'Adieu à mes enfants

publié le 8 sept. 2019 à 12:23 par Paroisse Blanzay
(Lettre écrite par Anne-France de son lit d'hôpital juste avant son opération au cerveau et transmise à ses enfants le jour de son retour au Ciel)



Mes chers enfants,

       Avant de quitter cette terre, j'aimerais vous dire tout mon bonheur de maman. Je remercie le Bon Dieu pour chacun d'entre vous.
      Je vous confie à notre maman du Ciel qui ne cesse de veiller sur vous. C'est le merveilleux cadeau de Jésus à la Croix, pensez-y sans cesse. Soyez de vrais dévots de la Vierge comme tous les grands Saints sans exception. Laissez la régner dans votre cœur et toute votre vie et faites la aimer. En la priant fidèlement avec le chapelet et tout votre amour vous recevrez beaucoup de grâces pour conduire votre vie et rester fidèle à Dieu.

    Jésus et la messe, voilà le cœur de votre vie, encore un cadeau qui nous dépasse complètement ! Vous savez comme j'aime la messe et comme j'ai souffert de certaines liturgies... Je vous supplie, mes chers enfants, de manifester votre amour, votre respect et votre reconnaissance à Jésus qui se rend présent à l'autel en communiant à genoux et sur la langue. La messe mérite tous les efforts, sacrifices, kilomètres, sang versé qui sait... Et quand on aime la messe, on aime les prêtres !! On est transporté de reconnaissance pour le don de leur vie qu'ils ont fait pour donner Jésus à leurs frères. On aime d'un amour surnaturel TOUS les prêtres, on demande à la Sainte Vierge Mère de tous les prêtres d'enlever de notre cœur toute critique, toute trace de fiel et de le remplacer par l'amour, l'esprit de sacrifice et le jeûne  pour obtenir de saints prêtres et de saints évêques. Bref, on supplie le Bon Dieu (tous les jours !) de nous donner des prêtres et de susciter des vocations sacerdotales et religieuses à commencer chez nous, dans nos familles et nos paroisses. Et là, mes chéris, vous savez ce que je vais vous dire : la messe du premier samedi du mois ! Notre-Dame l'a demandée à Fatima et puis pour nous, c'est une marque de fabrique paroissiale, le label blanzéen. Je propose donc que cette dévotion et cette prière à Notre-Dame du Sacerdoce soit reconnue comme une tradition sacrée chez les le Grelle et qu'on la perpétue de génération en génération !
 

     Ces trésors, c'est facile d'y avoir accès, ils sont à portée de mains car nous avons notre Sainte Mère l'Eglise et par elle nous avons absolument tout comme des enfants gâtés qui peuvent tomber dans l'ingratitude. Aimez l'Eglise, défendez-la dans l'amour du Saint Père (autre marque de fabrique le Grelle, Papa vous le confirmera). Puisez avidement comme des affamés dans la liturgie et les sacrements : l'Eglise, nous donne tout ce qu'il nous faut, ce qu'il y a de mieux, en abondance et gratuitement. Pour les sacrements, il y en a un auquel je vous supplie de recourir sans aucune modération, c'est la confession (tiens par exemple le premier samedi du mois pour honorer la demande de Notre Dame... Facile pour ne pas oublier !). Et puis l'Eglise, experte en humanité, sait que nous sommes de pauvres pécheurs bien faibles et fragiles, alors elle a pensé à des guides, on les appelle des pères spirituels, il suffit de demander au Bon Dieu de nous envoyer celui qu'il nous faut...

        Mes chers enfants, arrivée à la fin de ma vie, je n'ai qu'un désir, c'est le Ciel, une seule terreur, c'est la mort éternelle. J'aspire à entrer dans la Vie avec la petite Thérèse et avec elle à passer mon Ciel à faire du bien sur la Terre et à veiller sur vous. Je ne vous abandonne pas, je rentre à la Maison un peu plus tôt retrouver petit Joseph ou petite Josefa. La communion des Saints nous unis de façon invisible au yeux de la chair mais tellement vraie.

       Pour chacun d'entre vous, je demande au Bon Dieu le don de la Foi pour que vous soyez fidèles jusqu'au bout à votre mission et à votre devoir d'état. Je demande le don de la Joie, celle de Claire de Castelbajac. Et je demande la protection spéciale de notre bien-aimé Saint Jean Paul II qui a chamboulé ma vie.

        Je vous embrasse tendrement,

Maman qui vous aime





Comments