Béatification de 522 martyrs de la guerre d'Espagne

publié le 15 oct. 2013 à 00:55 par Paroisse Blanzay

Hier, 522 martyrs de la guerre d’Espagne ont été béatifiés à Tarragone en Catalogne, lors d’une cérémonie célébrée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la congrégation pour les causes des Saints. Parmi les 522 nouveaux bienheureux figurent 3 évêques, 82 prêtres diocésains, 3 séminaristes, 412 consacrés et 7 laïcs. Ils ont été tués pour la plupart entre 1936 et 1939 par les forces républicaines.

Ces nouveaux martyrs espagnols s’ajoutent aux nombreux martyrs de la guerre d’Espagne déjà béatifiés par les papes Jean-Paul II et Benoît XVI. Selon la Conférence épiscopale espagnole, 6 832 catholiques auraient été martyrisés au cours de cette guerre. Le Pape François avait  enregistré un message vidéo qui a été retransmis au cours de la cérémonie espagnole. Un message dans lequel il demande aux nouveaux martyrs d’intercéder pour que nous ne soyons pas des chrétiens « sans substance », eux qui étaient des chrétiens « jusqu’au bout ».

Le Cardinal Angelo Amato a signalé dans son homélie que les martyres béatifiés ont été les victimes « innocentes, qui ont souffert des tortures, des humiliations et des supplices indescriptibles ».  Après avoir regretté le « brouillard diabolique d’une idéologie qui a annihilé des millions de citoyens pacifiques, qui a incendié des églises et fermé des collèges », le cardinal Amato a rappelé que les martyres

« ne sont pas tombés par la guerre civile, mais victimes d’une persécution religieuse qui voulait l’extermination programmée de l’Eglise ». « Ce n’étaient pas des combattants, ils n’avaient pas d’armes, ils ne se trouvaient pas au front et ne soutenaient aucun parti. Ce n’étaient pas des provocateurs, c’était des hommes et des femmes pacifiques qui ont été tués par haine de la foi, uniquement pour être catholiques, prêtres, séminaristes, religieux… »

Ils ont été assassinés, en somme, « parce qu’ils croyaient en Dieu et avaient Jésus pour unique trésor ».

Michel Janva
Comments