Candor Lucis Aeternae

publié le 23 avr. 2021, 15:54 par Pierre Roland-Gosselin

François, à la suite de ses prédécesseurs, Benoît XV, Paul VI, et bien d’autres, a commis une lettre apostolique – Candor Lucis Aeternae - sur Dante Alighieri, auteur du poème « la Divine Comédie », à l’occasion du VII centenaire de sa mort.

Cette lettre est parue le jeudi 25 mars dernier en la fête de l’Annonciation.

 Pourquoi les papes successifs se donnent-ils la peine d’écrire une lettre apostolique ou encyclique à l’occasion des anniversaires de naissance ou de décès de Dante ?  L’Eglise ne lui a pourtant ni donné le titre de docteur de l’Eglise ni ne l’a pas proposé en exemple en le canonisant.

 Dans sa lettre, François nous présente Dante comme « prophète d’espérance et témoin de la soif d’infini inscrite au cœur de l’homme. »

Benoît XV , cent ans auparavant,  affirmait que Dante, en écrivant ce poème souhaitait «  arracher les mortels d’ici-bas à leur condition misérable », celle du péché, «  pour les conduire à l’état du bonheur », celui de la divine grâce.

 Le long parcours de « conversion » de Dante, partant de l’enfer où il mesure sa petitesse et ses lâchetés jusqu’au Paradis en passant par le Purgatoire est un message d’Espoir et d’Espérance pour tous les hommes de bonne volonté.

 « Car il n'est que l'Espérance pour animer notre cœur » dit la chanson.

 En ces temps-ci, il est bon de se vivifier en lisant ces lettres apostoliques et peut-être aussi la Divine Comédie.

 

pour la lire:

http//www.vatican.va/content/francesco/fr/apost_letters/documents/papa-francesco-lettera-ap_20210325_centenario-dante.html









Comments