Enfin un prêtre qui parle ...

publié le 14 août 2013 à 23:31 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 14 août 2013 à 23:40 ]

Question posée à l’Abbé Gourrier :

« La communauté paroissiale est-elle d’abord un endroit convivial ou un lieu où l’on célèbre l’Eucharistie ? »

Réponse :

« Cher Philippe,

Vous me demandez mon avis, je vais vous le donner sans langue de … buis !

    Pour moi, une communauté chrétienne est avant tout une communauté eucharistique, c’est-à-dire un lieu où l’on se réunit pour célébrer l’Eucharistie. Nos communautés ne sont pas des « clubs » où l’on se retrouve parce qu’on est bien ensemble.
    Pour nos communautés, l’Eucharistie, source et sommet de la vie chrétienne, selon le concile Vatican II, est le Pain de la Vie, où nous puisons la vie. C’est un véritable drame, et le mot est faible à mes yeux, d’assister, du fait de la chute du nombre de prêtres, à des restructurations diocésaines, qui « actent » cette chute, empêchant par là-même l’émergence de vocations. Il n’y a pas d’Eglise sans Eucharistie, et il n’y a pas d’Eucharistie sans prêtres.
    Ayons l’humilité d’ouvrir grandes les vannes de nos diocèses à l’arrivée de prêtres d’autres continents, où leur nombre ne cesse d’augmenter. Mes propos qui peuvent faire polémique n’engagent que moi. »