« Je viens à Toi, et je ne viens pas seul », prière du pape à la Vierge Marie

publié le 9 déc. 2016 à 09:28 par Paroisse Blanzay

Acte de vénération place d’Espagne pour l’Immaculée conception

Vénération place d'Espagne pour l'Immaculée conception, capture CTV

Vénération Place D'Espagne Pour L'Immaculée Conception, Capture CTV

« Je viens à Toi, et je ne viens pas seul » : pour la fête de l’Immaculée conception, le 8 décembre 2016, le pape François a confié à la Vierge Marie les enfants abandonnés, exploités, les familles en peine, les travailleurs confrontés à des conditions indignes, les chômeurs.

Depuis la place d’Espagne à Rome, le pape a invité à l’action pour le renouvellement du monde, avec la Vierge Marie : « Nous avons besoin de ton regard immaculé… de ton coeur immaculé… de tes mains immaculées… de tes pieds immaculés », a-t-il dit.

Accueilli aux alentours de 16h par la maire de la ville Virginia Raggi, le pape s’est recueilli au pied de l’immense colonne de la Vierge Marie. Puis il a longuement salué et béni plus d’une centaine de personnes handicapées présentes au premier rang de la foule. Avant de rentrer au Vatican, le pape a fait halte à la basilique Sainte-Marie-Majeure pour vénérer la Vierge « Salus populi romani ».

Voici notre traduction de la prière que le pape a composée pour l’occasion :

Prière du pape François à la Vierge Marie

O Marie, notre Mère Immaculée,
au jour de ta fête je viens à Toi,
et je ne viens pas seul :
je porte avec moi tous ceux que ton Fils m’a confiés,
en cette ville de Rome et dans le monde entier,
pour que Tu les bénisses et les sauves des dangers.

Je T’apporte, Mère, les enfants,
spécialement ceux qui sont seuls, abandonnés,
et qui à cause de cela sont trompés et exploités.

Je T’apporte, Mère, les familles,
qui font marcher la vie et la société
avec leur engagement quotidien et caché ;
de façon particulière les familles qui ont le plus de peine
à cause de tant de problèmes interieurs et extérieurs.

Je T’apporte Mère, tous les travailleurs, hommes et femmes,
et je te confie surtout celui qui, par nécessité,
se force à exécuter un travail indigne
et celui qui a perdu son travail ou ne parvient pas à en trouver.

Nous avons besoin de ton regard immaculé,
pour retrouver la capacité de regarder les personnes et les choses
avec respect et reconnaissance,
sans intérêts égoïstes ou hypocrisie.

Nous avons besoin de ton cœur immaculé,
pour aimer de façon gratuite,
sans arrières-pensées mais en cherchant le bien de l’autre,
avec simplicité et sincérité, en renonçant aux masques et aux maquillages.

Nous avons besoin de tes mains immaculées,
pour caresser avec tendresse,
pour toucher la chair de Jésus
dans les frères pauvres, malades, méprisés,
pour relever celui qui est tombé et soutenir celui qui chancèle.

Nous avons besoin de tes pieds immaculés,
pour aller à la rencontre de celui qui ne sait pas faire le premier pas,
pour marcher sur les sentiers de celui qui est égaré,
pour aller trouver les personnes seules.

Nous te remercions, o Mère, parce qu’en te montrant à nous
libre de toute tache du péché,
Tu nous rappelles qu’avant tout il y a la grâce de Dieu,
il y a l’amour de Jésus-Christ qui a donné sa vie pour nous,
il y a la force de l’Esprit-Saint qui renouvelle tout.

Fais que nous ne cédions pas au découragement,
mais, confiants dans ton aide constante,
nous nous engagions à fond pour nous renouveler nous-mêmes,
cette Ville et le monde entier.

Prie pour nous, Sainte Mère de Dieu !

Traduction de Zenit, Anne Kurian

Comments