Le soutien du cardinal Sarah au curé de Saint-Eugène-Sainte-Cécile

publié le 18 avr. 2021, 00:58 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 18 avr. 2021, 00:58 ]

    Le soutien du cardinal Sarah au curé de Saint-Eugène-Sainte-Cécile

         Cher monsieur le curé,

« Je frapperai le pasteur et les brebis du troupeau seront dispersées » (Mt 26, 31), dit Jésus le soir du Jeudi Saint en citant le prophète Zacharie : « Frappe le berger, et que les brebis soient dispersées » (13, 7). Cette phrase de l’Ecriture Sainte m’est venue spontanément à l’esprit en prenant connaissance des nombreux articles et reportages relatant la Vigile pascale de cette année dans l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile de Paris. Je désire vous exprimer, ainsi qu’à M. l’abbé Gabriel Grodziski, mon soutien et ma compassion dans cette épreuve qui vous touche en tant que curé, et donc pasteur d’âmes, en vous demandant de bien vouloir transmettre aux paroissiens de l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile l’assurance de ma prière très fervente, en particulier à l’autel du Saint-Sacrifice de la Messe. Je me souviens avec joie et action de grâces de ma visite si réussie en mars 2015 qui m’avait permis d’apprécier l’accueil d’une communauté paroissiale dont la ferveur m’avait touché.

Je vous bénis tous de tout cœur en vous confiant à Notre-Dame Consolatrice et à Saint Joseph, le Protecteur de l’Eglise universelle en cette année qui lui est consacrée.

En vous souhaitant bon courage et une confiance en Dieu à toute épreuve dans la Lumière de Pâques que nous célébrons en ce moment dans la joie, je vous prie de croire en mes sentiments très cordiaux dans le Christ ressuscité, avec l’assurance de ma prière pour votre ministère sacerdotal à Saint-Eugène-Sainte Cécile.

Robert Card. Sarah