LOURDES : Des miraculés encore en vie

publié le 4 juil. 2011 à 13:20 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 4 juil. 2011 à 13:54 ]
   
 Sur 7 000 guérisons inexpliquées, seulement 67 ont été déclarées miraculeuses par l’Eglise. Huit de ces miraculés sont en vie. Voici un résumé sur chacun d’eux :
 
 LOUISE JAMAIN : née en 1914 à Paris. Guérison à 22 ans : tuberculose pulmonaire, intestinale, péritonéale). Miracle reconnu en 1951 par le   cardinal Maurice Feltin, archevêque de Paris.
 
 
 
 
  
 
 
 
 
FRANCIS PASCAL
: né en 1934 en France. Guérison à 3 ans et 10 mois (cécité, paralysie des membres inférieurs). Miracle reconnu en 1949 par Mgr Charles de Provenchères, archevêque d’Aix-en-Provence.
  
 
 
 
 
 
 
 
Yvonne FOURNIER
: née en 1923 (Limoges). Guérison à 22 ans (syndrome extenso-progressif post-traumatique du bras gauche). Miracle reconnu en 1959 par le cardinal Maurice Feltin, archevêque de Paris.
 
 
 
 
 
 
 
 
 MARIE BIGOT
: née en 1922 (France). Guérison à 31 et 32 ans (cécité, surdité, hémiplégie). Miracle reconnu par le cardinal Clément Roques en 1956.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 ELISA ALOI
: née en 1931 (Sicile). Guérison à 27 ans (tuberculose ostéo-articulaire de la jambe droite). Miracle reconnu par Mgr Francesco Fasola, archevêque de Messine.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 JULIETTE TAMBURINI : née en 1936 à Marseille. Guérison à 22 ans (ostéo-périostite fémorale fistulée, épistaxis). Miracle reconnu en 1965 par Mgr Marc Lallier, archevêque de Marseille.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 VITTORIO MICHELI : né en 1940 (Italie). Guérison à 23 ans (cancer –sarcome de la hanche gauche). Miracle reconnu en 1976 par Mgr Alessandro Gottardi, archevêque de Trente.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 DELIZIA CIROLLI : née en 1964 (Italie). Guérison à 12 ans (cancer – sarcome d’Ewing du genou droit). Miracle reconnu en 1989 par Mgr Luigi Bommarito, évêque de Catane.