Mois de Juin, mois du Sacré Coeur : LE GRAND CHOIX DE JESUS

publié le 12 juin 2011 à 06:58 par Anne du Chambon   [ mis à jour le·2 juil. 2011 à 00:25 par Olivier du Chambon ]
          Pour nous conduire à aimer Jésus, saint Loius-Marie Grignion de Montfort nous dit simplement que si nous le connaissions vraiment, nous ne pourrions pas nous empêcher de l'aimer : nous l'aimerions presque malgré nous.  Ce serait une sorte de nécessité intérieure. Nous sommes loin de la loi ou de l'obligation.
 
     Si on n'aime pas Jéus, dit le Père de Montfort, c'est qu'on ne le connaît pas. Il ne suffit pas de le connaître avec son intelligence. Seule la sagesse peut nous permettre de "savoir Jésus" parce qu'Il est non seulement ce "trésor infini" qui rassemble à lui toutes les valeurs du monde : beauté, douceur, grandeur, puissance... mais surtout parce qu'il nous aime.
 
    Que sont toutes les valeurs du monde, tous les trésors de l'univers, auprès d'un coeur qui aime ?
Jésus "nous a aimés et nous aime encore plus que sa vie", nous dit Louis-Marie Grignion. Un jour, en effet, Jésus s'est trouvé devant un choix : d'un côté, il y avait sa vie, et de l'autre, nous... C'est nous que le Christ a choisis, nous qu'il a préférés à sa propre vie !
 
     Il nous a aimés, et nous aime encore aujourd'hui plus que lui-même. Ce n'est donc pas seulement il y a deux mille ans que Jésus a fait ce choix de nous préférer à sa propre vie. Encore aujourd'hui, et jusqu'à la fin du monde, le Christ continue de se remettre entre nos mains, corps livré, sang versé, renouvelent le choix du premier jour.
 
     "Il nous a aimés et nous aime encore plus que sa vie." : on s'étonne quelquefois que Jésus nous ait  demandé de le préférer non seulement à notre propre famille, mais même à notre propre vie. Mais lui-même, le premier, ne nous a-t-il pas préférés à la sienne ?

J.M.
Comments