Islam

Le visage de l'Islam...

publié le 12 sept. 2017 à 11:57 par Paroisse Blanzay

Voici comment les musulmans traitent les chrétiens dans leurs pays...

Qu'en pense Madame Taubira ?

publié le 8 nov. 2013 à 10:10 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 8 nov. 2013 à 10:11 ]

    Nié ou minimisé par les uns, exagéré par les autres, l’enrôlement de jeunes filles pour satisfaire les besoins sexuels des combattants syriens est désormais avéré. Dans son édition du 6 octobre, notre confrère « Jeune Afrique » fait le point sur le djihad al-nikah ( djihad du sexe), auquel auraient participé plusieurs dizaines de juvéniles Tunisiennes.
    Cette pratique étrange serait autorisée et encouragée par des prédicateurs salafistes, à la faveur de « mariages temporaires », éphémères et renouvelables à souhait. Selon l’hebdomadaire, une centaines d’entre elles seraient revenues au pays, enceintes ou malades. Le profil des « djihadettes » (comme on les surnomme à Tunis) est toujours le même : issues de milieux défavorisés, fragiles, crédules, sans instruction ni formation religieuse, les victimes sont des proies faciles.
    C’est le cas d’Inès, 17 ans, séduite par un beau parleur : « Tu seras absoute de tous tes péchés. » Attirée par le paradis, Inès est partie pour la Syrie, où elle a « servi » six mois. Le temps de contracter (avec les maladies afférentes) 152 unions ! Cinq par semaine, témoigne-t-elle, en précisant : « Tous les rituels étaient respectés. Il n’y avait rien de haram (interdit par l’islam), selon nos compagnons, au contraire. »

Egypte: des musulmans protègent une église

publié le 18 août 2013 à 12:59 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 18 août 2013 à 12:59 ]

 Remerciements de Tawadros II

Rome, 17 août 2013   

Le pape copte d'Egypte Tawadros II remercie les musulmans qui ont défendu une église par une chaîne humaine.

Il a présenté ses condoléances aux familles des personnes décédées lors des affrontements de ces derniers jours et il a adressé un message de soutien aux blessés, à la télévison "MeSat", rapporte le Blog copte francophone (http://blogcopte.fr/2013/08/17/video-interview-du-pape-tawadros-ii-sur-les-attaques-contre-les-eglises-traduction-en-francais-2/) 

Il s’est également dit choqué des attaques contre les églises, en disant: « Si même une attaque contre une maison n’est pas tolérée, imaginez-vous celle contre une église ! Et si l’attaque contre une institution ou un ministère est considérée comme de la délinquance, imaginez-vous donc contre celle de la maison de Dieu? Que ce soit une église, une mosquée, ou une synagogue, comment accepter cela? ».

Selon certaines sources, une quarantaine d'églises auraient été visées par les violences.

On comprend que le pape Tawadros II a remercié ses « frères dans la citoyenneté, les musulmans », en les encourageant à continuer leur soutien aux coptes.

Le site publie la photo de cette église protégée par des musulmans qui faisaient une chaîne humaine.

LA NORVEGE EXEMPLAIRE...

publié le 11 avr. 2013 à 05:40 par Paroisse Blanzay

Est-ce le prélude à une prise de conscience réaliste de l'Europe ?
La France suivra-t-elle cet exemple ?
Pour le moment, c'est passé sous silence.

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu'il n'y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite !

Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d'Arabie Saoudite, voulaient financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d'euros.
Légalement, ils en ont le droit; conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l'importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.
Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d'approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu'il serait " paradoxal et contre nature d'accepter le financement venant d'un pays qui n'accepte pas la liberté religieuse ."

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG: " Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n'approuve pas, mais nous avons profité de l'occasion pour ajouter que l'approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime ".
Encore une nouvelle qui nous parvient par le net. Elle est pourtant transmise par toutes les agences de presse, mais probablement sur une fréquence que le service audiovisuel national français ne reçoit pas ... ...

Intervenante courageuse à propos de l'Islam

publié le 28 févr. 2013 à 02:34 par Paroisse Blanzay


Les 3/4 des Français restent lucides sur l'islam

publié le 24 janv. 2013 à 08:11 par Olivier du Chambon

De là à dire que le dernier quart est composé de musulmans...
Le Monde s'inquiète encore : "Rarement la défiance envers l'islam aura été aussi clairement exprimée par la population française.
74 % des personnes interrogées par Ipsos estiment que l'islam est une religion " intolérante ", incompatible avec les valeurs de la société française.
Chiffre plus radical encore, 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche " à imposer son mode de fonctionnement aux autres ". Enfin, plus de la moitié pensent que les musulmans sont " en majorité " (10 %) ou " en partie "(44 %) " intégristes ", sans que l'on sache ce que recouvre ce qualificatif. [...]"

Le problème, c'est l'Islam.

publié le 31 oct. 2012 à 06:35 par Paroisse Blanzay   [ mis à jour : 31 oct. 2012 à 06:37 ]


Le marasme de l’islam (d’après Annie Laurent, la Nef)

publié le 11 oct. 2012 à 04:36 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 11 oct. 2012 à 04:36 ]

     …En près de cent ans, la population musulmane est passée de 200 millions à 1,2 milliard de membres. L’islam est désormais présent sur tous les continents, il se conjugue avec toutes sortes de cultures, si bien qu’il n’est plus possible de le confondre avec l’arabité des origines.                       Actuellement, moins d’un quart des musulmans dans le monde sont d’ascendance ou de souche arabe. Cependant, grâce aux revenus du pétrole, investis dans le financement de mosquées, écoles et centres culturels, l’influence de l’islam arabe, auréolé de surcroît du prestige que lui confère le choix de Dieu pour sa terre et sa langue, se développe dans des sociétés habituées à un islam mélangé de coutumes anciennes.

    L’islam se propage aussi par la séduction, en particulier dans les sociétés occidentales sécularisées ou en perte de repères, à tel point qu’il serait maintenant « tendance » notamment chez les jeunes européens, même catholiques, de se faire musulman. Le retour à une pratique religieuse assidue et ostensible (tenue vestimentaire, prière, jeûne du Ramadan, pèlerinage à la Mecque, interdits alimentaires) souligne également ce réveil. En outre, partout où il s’installe, l’islam s’affirme avec force, réclamant en tous lieux - et obtenant de plus en plus - pour ses fidèles le respect de sa loi et de ses traditions, fussent-elles incompatibles avec celles du pays d’accueil sur des aspects sensibles comme la mixité entre adultes. Bref, l’islam occupe à présent une position dominante sur la scène mondiale. Le plus étonnant est qu’il prospère surtout dans sa version islamiste qui semble dotée d’une force d’attraction irrésistible.
     C’est cet islam-là qu’ont choisi ces derniers mois les électeurs des pays arabes touchés par les révolutions ; c’est lui aussi qui attire de nombreux convertis européens que l’on retrouve parfois sur les sentiers du djihad. Après une longue période de léthargie, le monde musulman contemporain aurait-il retrouvé la conviction qui habitait les armées islamiques du VII ° siècle lorsqu’elles effectuèrent leurs premières conquêtes hors d’Arabie, à savoir le triomphe inéluctable de l’islam, garanti par le Dieu du Coran? (9,33)

    Cependant, malgré ses succès, cet élan multiforme ne doit pas occulter une réalité peu brillante. En effet, les sociétés qui se réclament de l’islam sont dans un piètre état : analphabétisme, indigence culturelle et économique, partis uniques, népotisme, corruptions, violations des droits de l’homme, aliénation des femmes, atteintes aux libertés publiques, censures…autant d’indices qui montrent le retard des pays musulmans par rapport à l’Occident et à l’Asie non musulmane. Les Etats arabes disposent pourtant de ressources énergétiques considérables qui pourraient utilement servir au développement de leurs peuples. Mais, incapables d’anticiper l’avenir, non créatifs, ils s’enfoncent dans un marasme stérile…..

ENFIN LA VERITE SUR L ISLAM

publié le 6 oct. 2012 à 13:01 par Olivier du Chambon


La Conférence des évêques de France plaide pour la fillette arrêtée au Pakistan

publié le 2 sept. 2012 à 06:28 par Paroisse Blanzay   [ mis à jour le·6 oct. 2012 à 12:48 par Olivier du Chambon ]

Communiqué de la Conférence des évêques de France

ELLE S'APPELLE RIMSHA

Rimsha n'a guère plus de quatorze ans. Elle vient d'être arrêtée au Pakistan au motif... d'avoir brûlé les pages d'un manuel sur lequel figuraient des versets coraniques.

Or, Rimsha ne sait ni lire ni écrire! Elle est atteinte de trisomie.

On condamnerait à mort l'innocence? On sanctionnerait la vie ? Et au nom de qui?

Des dignitaires musulmans pakistanais ont demandé une enquête "impartiale, et que soit châtiés ceux qui auraient accusé Rimsha à tort"

Le Cardinal Tauran s'est ému au nom de l'Eglise catholique.

Mobilisons-nous pour Rimsha !

Refusons de nous reconnaître dans les attitudes religieuses qui n'honorent pas le plus petit des hommes.

Que nos rentrées scolaires  se vivent, en les dédiant à toutes les Rimsha du monde.

Le Pasteur Dietrich  Bonhoeffer (qui connut les atrocités que l'on sait) disait : "Un croyant qui ne se tient qu'avec un pied sur la terre, ne se tient aussi qu'avec un pied au ciel !"

Mgr Bernard Podvin.

   Porte-parole

Conférence des évêques de France.

1-10 of 15