QU’EST-CE QUE LE CORAN ?

publié le 31 mars 2012 à 09:10 par Olivier du Chambon   [ mis à jour le·8 oct. 2012 à 23:22 par Paroisse Blanzay ]
    L’origine du Coran est controversée. Mahomet n’a rien écrit. Il a transmis oralement à ses disciples les instructions qu’il a reçues personnellement d’un rabbin qui fut son précepteur, ou bien les morceaux de l’ancien testament que colportaient les caravaniers juifs allant de Palestine en Arabie.
 
    La guerre sainte, le Djihad est pratiquée par l’Islam depuis 1300 ans (Mahomet est né vers 570 et mort à Médine en 632) Cette « guerre sainte » est inspirée par le Coran depuis toujours.
 
Voici quelques versets qui en sont preuve :
Chapitre 47 verset 4 (cf édition Kasimirski) : « Lorsque vous rencontrerez des infidèles, eh bien, tuez-les au point d’en faire un grand carnage ».
Chapitre 2 verset 187 « Tuez les infidèles partout où vous les trouverez. Chassez-les d’où ils vous auront chassés. Tuez-les, telle est la récompense des infidèles. »
Sourate 3 verset 79/85 ( B. Machère) : « Quiconque recherche une religion autre que l’islam, cela ne sera pas accepté de lui, il sera dans la vie dernière parmi les perdants ».
(Al Bokhari tome 4 p 411) : « Si quelqu’un jette une pierre dans ta maison, crève-lui un œil. Tu n’auras commis aucune faute. »
 
Mahomet a dit : « Je suis le prophète du carnage et je suis un rieur sanglant ».
Mahomet a dit : « J’ai reçu l’ordre de combattre tous les hommes tant qu’ils ne diront pas qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah ».
 
    Ailleurs, on trouve également ceci :
« Les hommes ont autorité sur les femmes à cause des préférences de Dieu. Frappez-les. »
« Ceux qui ne croient pas à nos versets, nous les passerons au feu. Chaque fois que leur peau sera brûlée, nous leur donnerons une autre peau pour qu’ils goûtent leur tourment. »
« S’ils tournent le dos, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. »
« Quand vous rencontrerez des incroyants, frappez leur la nuque jusqu’à les abattre et liez-les bien fort ».
 
     Le Coran est la source du dogme de l’islam et de sa prière. Le musulman y voit l’histoire du monde, envisage l’avenir, il y cherche les règles de conduite et de pensée, aussi bien que des principes de grammaire et de rhétorique.
 
    Rappelons le cas de ce musulman : Mohammed Merah, durant les longues heures où il était enfermé dans sa retraite, a déclaré qu’il s’était radicalisé tout seul en prison, en lisant le Coran . « De toute façon, dans le Coran, il y a tout ! »
     En effet, selon le Coran, l’islam doit se répandre sur toute la terre par tous les moyens, dont le djihad qui est une obligation pour tout musulman.
     C’est pourquoi on peut affirmer qu’il est une « victime du Coran »
 
    Si un chrétien tombe dans la violence ou la haine, en aucun cas il ne peut se revendiquer de l’Evangile. Lorsque saint Pierre, pour défendre Notre Seigneur le soir du Jeudi Saint a tranché l’oreille d’un soldat, il est immédiatement repris par Jésus. Dans l’Evangile, Jésus appelle à la paix, la charité, la miséricorde et l’amour.
    Par contre, si un musulman devient fanatique ou haineux, il ne le doit qu'aux versets sataniques qui se trouvent dans le Coran. Pour le musulman, le Coran est la parole de Dieu. Elle ne se discute pas.