Vie Spirituelle


Prière de Saint Jean-Paul II pour les vocations-14 septembre 2000

publié le 8 juin 2019 à 02:41 par Pierre Roland-Gosselin


« Père saint, source intarissable
de l’existence et de l’amour,
qui montres dans l’homme vivant
la splendeur de ta gloire,
et qui déposes dans son cœur
la semence de ton appel,
fais que personne, par notre négligence,
n’ignore ou ne perde ce don,
mais que tous puissent marcher
avec beaucoup de générosité
vers la réalisation
de ton Amour.

Seigneur Jésus qui, au cours de ton pèlerinage
sur les routes de Palestine,
as choisi et appelé les apôtres
et leur as confié la tâche
de prêcher l’Évangile, de guider les fidèles,
de célébrer le culte divin,
fais qu’aujourd’hui aussi,
ton Église ne manque pas
de nombreux prêtres saints
qui annoncent à tous
les fruits de ta mort
et de ta résurrection.

Esprit Saint,
toi qui sanctifies l’Église
par la constante effusion
de tes dons,
insuffle dans le cœur
de ceux qui sont appelés à la vie consacrée
une intime et forte passion
pour le Royaume,
afin que, grâce à un «oui»
généreux et inconditionnel,
ils mettent leur existence
au service de l’Évangile.

Vierge très sainte,
toi qui sans hésiter
t’es offerte toi-même au Tout-Puissant
pour la réalisation de son dessein de salut,
éveille la confiance
dans le cœur des jeunes
afin qu’il y ait toujours
des pasteurs zélés ».


La Vocation Sacerdotale par le fr. Romaric, op - Dominicain

publié le 21 mai 2019 à 16:03 par Pierre Roland-Gosselin

Pourquoi les dernières paroles de la Vierge Marie sont d’une importance capitale?

publié le 12 mai 2019 à 04:11 par Pierre Roland-Gosselin













Philip Kosloski | 09 mai 2019

La dernière phrase prononcée par la Vierge dans le Nouveau Testament sonne comme une mission pour les chrétiens aujourd’hui.

Alors que Joseph reste silencieux tout au long du Nouveau Testament, la Vierge Marie parle à de nombreuses occasions. Les dernières paroles qu’elle prononce ont une résonance particulière. Elles interviennent au début de la vie publique de son fils, lors de l’épisode des noces de Cana rapporté dans l’Évangile de Jean, au cours duquel Jésus effectue son premier miracle. Marie, toujours attentive au besoin des autres, remarque qu’il n’y a plus de vin. Elle va donc trouver Jésus pour le lui dire. Puis elle prononce cette phrase, la dernière rapportée dans les Écritures : « Sa mère dit à ceux qui servaient : “Tout ce qu’il vous dira, faites-le.” » (Jn 2,5)

Ces paroles revêtent un sens profond et ne s’adressent pas qu’aux serviteurs de la noce, mais à tous les chrétiens à travers les siècles. La mission de la Vierge a toujours été de guider les gens vers son fils, et de les inciter à suivre ses commandements. Marie nous conduit au Christ et ces paroles s’adressent toujours à nous aujourd’hui. De plus, elles soulignent la nécessité d’action qu’implique notre vie de disciples. Il ne suffit pas de professer notre foi dans le Christ, il faut aussi en vivre, en suivant sa Parole au quotidien.

C’est d’ailleurs ce que nous dit le Catéchisme de l’Église catholique en évoquant le sacrement de la confirmation :
« La Confirmation parfait la grâce baptismale ; elle est le sacrement qui donne l’Esprit saint pour nous enraciner plus profondément dans la filiation divine, nous incorporer plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien avec l’Église, nous associer davantage à sa mission et nous aider à rendre témoignage de la foi chrétienne par la parole accompagnée des œuvres. » (CEC n°1316)

Si nous décidons d’écouter les paroles de la Vierge, nous devons nous interroger sur la résonance qu’elles ont dans nos vies. Dans quelle mesure faisons-nous tout ce que Dieu nous dit, dans nos paroles et dans nos actions ? Or comme le dit l’adage, les actions parlent plus fort que les mots. Ayons donc à cœur de nous remémorer cette ultime phrase dans la Vierge, et de la mettre en pratique au quotidien.


https://fr.aleteia.org/2019/05/09/limportance-des-dernieres-paroles-prononcees-par-la-vierge-marie/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=weekly_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

Si Dieu sait tout, suis-je vraiment libre ?

publié le 28 avr. 2019 à 05:19 par Pierre Roland-Gosselin   [ mis à jour : 28 avr. 2019 à 05:27 ]

Le Père Cédric Anastase répond à cette question....


Les fruits de la confession

publié le 20 avr. 2019 à 03:08 par Pierre Roland-Gosselin

"L'homme grandit par la prière, il se purifie par la confession, il se transfigure par la communion. 

Etre fragile et être pécheur, voilà l'homme.

Lui pardonner, voilà Dieu.

Si l'homme est une grande misère, Dieu n'est-il pas une seule grande miséricorde ? 

Aussi avons-nous, tous et tous les jours, à redire, cri du cœur contrit et humilié., "Notre Père qui est aux cieux, pardonne nous-nos offenses.

Nous avons à le redire pour toutes ces concessions regrettables de chaque jour dues à la faiblesse de notre nature.

Puis, abandonnons notre cause à Dieu par la confession. 

Le péché tant qu'il n'est pas commis , séduit. 

Dès qu'il est commis, il déchire et on sent le besoin d'accuser sa faute et d'en obtenir le pardon.

Si, par orgueil on s'obstine à ne pas l'accuser , c'est bientôt l'endurcissement. 

Si, au contraire, la faute est accusée et pardonnée, c'est la libération, la joie, la paix." 


Père Marie-Antoine de Lavaur

Extrait du livre Un pionnier de la nouvelle évangélisation aux éditions du Pech

PRIERE DES JMJ – CRACOVIE 2016

publié le 3 sept. 2016 à 01:23 par Olivier du Chambon


« Dieu, Père miséricordieux,

qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ, et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur, nous Te confions aujourd’hui le destin du monde et de chaque homme » (1).

Nous Te confions en particulier les jeunes de toute langue, peuple et nation :

guide-les et protège-les le long des sentiers périlleux de la vie et donne-leur la grâce de récolter de nombreux fruits de l’expérience des Journées Mondiales de la Jeunesse de Cracovie.

Père Céleste, rends-nous témoins de Ta miséricorde.

Apprends-nous à annoncer la foi aux hésitants, l’espérance aux découragés, l’amour aux indifférents, le pardon à ceux qui ont fait du mal et la joie aux malheureux. Fais que l’étincelle de l’amour miséricordieux que tu as allumée en nous devienne un feu qui transforme les coeurs et renouvelle la face de la terre.

Coeur Sacré de Jésus, j’ai confiance en Vous

Coeur Immaculé de Marie, priez pour nous

Marie, Mère de Miséricorde, priez pour nous Saint Jean-Paul II, priez pour nous Sainte Faustine, priez pour nous

Saint Maximilien-Marie Kolbe, priez pour nous.

(+ les saints qu’on aime bien !)

Notre Père …

Je vous salue Marie …

Gloire au Père …

(1) Extrait de la prière par laquelle Saint Jean Paul II a confié le monde à la Miséricorde Divine à Cracovie le 17 Août 2002

Marie, apprends-nous à aller à contre-courant!

publié le 8 déc. 2014 à 12:45 par Paroisse Blanzay

Prière du pape François place d'Espagne (texte intégral)

Anita Bourdin

ROME, 8 décembre 2014 (Zenit.org) - "Fais qu'en nous aussi, tes enfants, la grâce l'emporte sur l'orgueil, 

Et que nous puissions devenir miséricordieux

Comme notre Père céleste est miséricordieux":

le pape François a dit cette prière, en italien, au pied de la statue de la Vierge Marie, place d'Espagne, vers 16h15.

Le pape a offert à la Vierge Marie des roses blanches, après être allée vénérer l'icône de Marie, salut du Peuple Romain, à Sainte-Marie-Majeure.

Il a ajouté notamment cette invitation au courage: 

"Enseigne-nous à aller à contre-courant:

A nous dépouiller, à nous abaisser, à nous donner, à écouter, à faire silence,

A nous décentrer de nous-mêmes,

Pour laisser un espace à la beauté de Dieu, source de la vraie joie."

Le pape a ensuite prié les litanies de la Vierge Marie, avant de saluer les autorités et de s'attarder longuement auprès des malades et des enfants présents sur la place.

Voici notre traduction intégrale de la prière du pape François.

A.B.

Prière du pape François

Ô Marie, notre Mère,

Aujourd'hui, ton peuple en fête 

Te vénère, Immaculée,

Préservée depuis toujours de la contamination du péché.

Accueille l'hommage que je t'offre au nom de l'Eglise qui est à Rome et dans le monde entier.

Savoir que toi, qui es notre Mère, tu es totalement libre du péché, nous apporte un grand réconfort.

Savoir que sur toi le mal n'a aucun pouvoir, 

Nous emplit d'espérance et de force

Dans la lutte quotidienne que nous devons soutenir contre les menaces du malin.

Mais, dans cette lutte, nous ne sommes pas seuls, nous ne sommes pas orphelins,

Parce que Jésus, avant de mourir sur la croix, 

T'as donnée à nous comme notre Mère.

Bien que pécheurs, nous sommes donc tes enfants, les enfants de l'Immaculée, 

Appelés à cette sainteté qui resplendit en Toi,

Par grâce de Dieu depuis le commencement.

Animés de cette espérance, 

Nous invoquons aujourd'hui ta protection maternelle pour nous, pour nos familles,

Pour cette ville, pour le monde entier.

Que la puissance de l'amour de Dieu,

Qui t'a préservée du péché originel,

Par ton intercession libère l'humanité de tout esclavage spirituel et matériel,

Et fasse l'emporter, dans les coeurs et dans les événements, le dessein de salut de Dieu.

Fais qu'en nous aussi, tes enfants, la grâce l'emporte sur l'orgueil, 

Et que nous puissions devenir miséricordieux

Comme notre Père céleste est miséricordieux.

En ce temps qui nous conduit

A la fête de la Nativité de Jésus,

Enseigne-nous à aller à contre-courant:

A nous dépouiller, à nous abaisser, à nous donner, à écouter, à faire silence,

A nous décentrer de nous-mêmes,

Pour laisser un espace à la beauté de Dieu, source de la vraie joie.

Ô notre Mère immaculée, prie pour nous!

© Traduction de Zenit, Anita Bourdin

La prière des 5 doigts du Pape François

publié le 14 avr. 2014 à 12:55 par Paroisse Blanzay

Il y a vingt ans, Jorge Mario Bergoglio, évêque de Buenos Aires et actuel Pape François , a écrit une prière qui est devenue très populaire en Argentine. C’est une prière très simple qui reflète, en fait, le caractère et le style du Saint-Père. Une prière « à portée de la main ». Une prière sur les doigts de la main. Une prière universelle complète... et riche.



 Le pouce est le doigt le plus proche de vous. Donc, commencer par prier pour ceux qui vous sont le plus proches. Ils sont les personnes les plus susceptibles de revenir à nos mémoires. Priez pour les gens qui nous sont chers est un « doux devoir ».


 Ensuite l’index. Priez pour ceux qui enseignent, ceux qui s’occupent de l’éducation et des soins médicaux : pour les enseignants, les professeurs, les médecins et les prêtres [les catéchistes]. Ils ont besoin de soutien et de sagesse afin qu’ils puissent montrer le droit chemin aux autres. Ne les oubliez pas dans vos prières.


 Le doigt qui suit est le médium, le plus long. Il nous rappelle nos gouvernants. Priez pour le président, pour les députés, pour les entrepreneurs et pour les administrateurs. Ce sont eux qui dirigent le destin de notre pays et sont chargés de guider l’opinion publique. Ils ont besoin de l’aide de Dieu.


 Le quatrième doigt est l’annulaire. Bien que cela puisse surprendre la plupart des gens, c’est notre doigt le plus faible, et tout professeur de piano peut le confirmer. Vous devez vous rappeler de prier pour les faibles, pour ceux qui ont beaucoup de problèmes à résoudre ou qui sont éprouvés par la maladie. Ils ont besoin de vos prières jour et nuit. Il n’y aura jamais trop de prières pour ces personnes. Nous sommes invités aussi à prier pour les mariages.


 Et enfin, il y a notre petit doigt, le plus petit de tous les doigts, aussi petit que nous devons nous tenir devant Dieu et devant les autres. Comme le dit la Bible, « les derniers seront les premiers ». Le petit doigt est là pour vous rappeler que vous devez prier pour vous-même. Ce n’est que lorsque vous avez prié pour les quatre autres groupes, que vous pourrez le mieux identifier vos besoins et donc prier pour vous.

Neuvaine à l'Immaculée Conception

publié le 27 oct. 2013 à 11:52 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 27 oct. 2013 à 12:08 ]

 

du 30 novembre au 08 décembre 2013

A vivre en famille, en paroisse...

Neuvaine bénie et encouragée par le Saint-Père. L'Eglise aime se tourner vers l'Immaculée en ces premiers jours de l'Avent. Avec confiance, peu importe la situation dans laquelle nous nous trouvions, nous sommes invités à ouvrir notre coeur pour déposer tout ce que nous portons, nos joies et nos peines, nos luttes et nos échecs, nos désirs,  dans le Coeur de Notre-Dame au cours de cette Neuvaine mondiale de prière.

 
Chaque jour de la neuvaine : la prière ci-dessous. Puis, 1 Notre Père, 10 Je Vous Salue Marie, 1 Gloire au Père et 3 fois l'invocation suivante : "O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous"

     Le 8 décembre : Nous sommes invités à participer à la Messe et à la procession aux flambeaux, en l'honneur de Notre-Dame.

Nos âmes profiteront mieux des grâces que l'Immaculée désire nous donner en se confessant au cours de la Neuvaine et recevant la communion lors de la Messe du 8 décembre de préférence. On prendra soin d'orner le coin prière de la famille ou le coin prière personnel. Que la joie grandisse dans nos familles, chaque jour de la neuvaine à

l'Immaculée. Un bon repas en famille pourra clôturer cette Neuvaine de prière. N'oublions pas de mettre des veilleuses sur le bord de nos fenêtres le soir du 8 décembre. Pour dire MERCI à l'Immaculée. Pour lui dire toute notre affection. Pour demander que du Ciel, Dieu bénisse notre famille et que Notre-Dame veille sur chacun de ses membres. (On pourra acquérir ces veilleuses dans nos paroisses).

Nous portons tout spécialement dans nos prières au cours de cette Neuvaine, les intentions familiales, et les jeunes se préparant au sacerdoce comme ceux qui entendront l’Appel cette année.

Prière à réciter chaque jour :

   Ô Marie conçue sans péché, Servante du Seigneur, soyez bénie d’avoir rendu visite à votre cousine Elisabeth, nous montrant ainsi la voie du service et de la charité.
    Mère des Pauvres, apprenez-nous le don de nous-mêmes et la gratuité de nos actes, pour servir, avec l’aide de votre Fils Jésus, ceux que la vie a blessés ou défavorisés.
   Coeur Immaculé de Marie, ouvrez notre cœur et notre intelligence à l’Esprit Saint, afin de vivre de l’Amour du Père, et de répondre aux besoins des faibles et des petits que la Providence met sur notre route.
    Vierge Sainte, que votre affection maternelle protège notre Pape François, soutienne l’Eglise et anime tous les hommes de bienveillance et de compassion envers ceux qui souffrent dans leur âme ou leur corps. 

Ainsi soit-il.

1-10 of 20