STABAT MATER

publié le 24 mars 2010 à 00:57 par Paroisse Blanzay   [ mis à jour : 3 avr. 2010 à 16:10 ]
 A l'heure où s'immolait son tendre et Divin Fils
Afin de racheter l'humanité entière
Marie, debout, auprès des âmes familières
 S'offrait à son Seigneur en Mère co-rédemptrice.
 
 Participante active pour le salut du monde,
 Digne dans la douleur de cette mort immonde,
Elle s'abandonne encor, silencieuse et féconde,
       Présence compatissante de ces blessures profondes.        
 
Un glaive transperça le coeur
De la Vierge Marie en pleurs.
 Elle sut transformer sa peine  
En un don ineffable et vrai.
 
"Femme, voici ton fils. Et Jean, voilà ta Mère" :
 Mettons-nous à l'abri de notre auguste Reine.
   Espérance des enfants marchant vers la lumière,
De nos coeurs confiants elle est la souveraine.
 
Sollicitons sans cesse notre Maman du Ciel
Pour qu'elle imprime en nous les plaies du Supplicié.
Que notre âme brûle d'amour pour Jésus crucifié 
 Et qu'à l'heure de mourir elle soit notre tutelle.
 


Anne