Politique‎ > ‎

Mgr di Falco à Jean-Marc Ayrault : M. le Ministre, nous vous attendons !

publié le 12 nov. 2013 à 11:15 par Olivier du Chambon   [ mis à jour : 12 nov. 2013 à 11:16 ]

 

 

L’évêque de Gap et Embrun invite le Premier ministre à venir exprimer, dans la cathédrale de Gap, l’engagement qu’il a pris devant les musulmans à la Mosquée de Paris

 

 


> > 
Dans sa chronique du 27 octobre 2013, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun, réagit à la présence du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, à la Mosquée de Paris, à l'occasion de la célébration de la fête de l'Aïd.
> > L’évêque se réjouit des propos tenus par le premier ministre à cette occasion, et espère que ce qu’il a dit en s’adressant aux musulmans, il le dirait de la même manière en s’adressant aux chrétiens.
> > Et de citer le Premier ministre :
> > « À travers vous, je salue une grande religion de France. Je mesure la place qui est la sienne dans notre pays et notre histoire. J'entends la parole que vous portez pour rassembler les femmes et les hommes autour d'un message de paix et de concorde, dans le cadre de la République et en accord avec ses principes et ses valeurs. Je vous le redis avec force : toute atteinte au libre exercice du culte est intolérable et toutes les croyances religieuses doivent pouvoir s'exprimer dans notre pays dans le respect des lois de la République, de la laïcité et des convictions de chacun. » (Fin de citation)
> >   
> > Puis l’évêque de Gap lance à Jean-Marc Ayrault cette invitation :  
> > « Alors, Monsieur le ministre, dans la logique de votre démarche, je suppose que vous avez prévu d’exprimer avec autant de force et de conviction la détermination de votre gouvernement à combattre la discrimination dont les chrétiens font l’objet. Et c’est pour cela que j’ai l’outrecuidance de vous inviter chez vous, dans la cathédrale de Gap – les cathédrales étant propriété de l’Etat –, pour le Mercredi des Cendres, début de Carême, ou pour le dimanche de Pâques, à votre convenance. Nous vous accueillerons avec tout le respect qui est dû à votre haute fonction. »